Grecehotels.com: Voyages en Grèce, hotels et vacances
 

Tinos Histoire



La Grèce et les iles grecques: Sélectionner votre destination




Tinos Histoire, Grèce: Un resumé de l'histoire de Tinos, Cyclades

 

 

Pendant la préhistoire, Tinos était connu sous le nom d’Ophiousssa (ophis = serpent) à cause de la multitude de serpents qui vivaient sur l’île, ainsi que sous le nom de Ydroussa (hydria = eau) grâce à son abondance en eau.

D’après la mythologie, Poséidon (Dieu de la mer), qui était le protecteur de l’île, chassa les serpents.
 
Tinos devint un membre de l’Alliance athénienne et devint une démocratie.

En 386 av. J.C, l’île devint autonome. Cette nouvelle indépendance n’eut pas le temps de fleurir car Tinos, suivant le sort des autres îles grecques, fut conquise par Philippe de Macédoine.

Après la mort d’Alexandre le
 
l’île bénéficia de privilèges spéciaux comme le fait pour les habitants de porter leurs costumes traditionnels et de construire des écoles et des églises ; la flotte turque n’avait pas le droit de trop s’approcher de l’île ; Tinos était auto-gouvernée et les seuls résidents turcs étaient le Gouverneur et le juge qui
 
Pour cette raison, le culte de Poséidon était particulièrement important sur Tinos et un temple imposant lui était dédié (à Kionia).

Tinos Histoire:  Un resumé de l'histoire de Tinos

Nous savons également d’après la mythologie que Tinos était l’île d’Aeolus, dieu des vents (car les vents sur l’île sont particulièrement forts).
Les premiers habitants de l’île étaient probablement des Phéniciens. Vers 1000 av. J.C, l’île fut habitée par les Ioniens.

Deux tombeaux datant de la période Mycénienne furent découverts dans la région de Kyra Xeni.

Dans la région de Xobourgo, 50 sites archéologiques apportent des éléments portant sur la période Géométrique au 5ème siècle av. J.C. ainsi que concernant la période de la famille Vénitienne des Ghizzi. Pendant le 6ème siècle av. J.C, Tinos fut prise par Eretria.

Pendant les Guerres Médianes, l’île se trouva sous l’autorité des Perses (490 av. J.C) ; mais les Tiniens (habitants de Tinos) retrouvèrent rapidement leur liberté après la bataille de Marathon.
 
Grand qui succéda à son père, Tinos passa sous l’autorité des Ptolémées égyptiens (successeurs d’Alexandre le Grand).

Pendant le 2ème siècle av. J.C, Tinos avec les autres îles grecques et la Grèce entière, furent incorporées à l’Empire Romain.

Pendant la période Byzantine, les habitants de l’île partirent de la côte et s’installèrent à l’intérieur de l’île afin de se protéger contre les attaques fréquentes de pirates qui étaient devenues la grande peur de toutes les Iles Grecques.

Les seules faits que nous connaissons de l’époque Byzantine est que ce fut une période d’épidémies, de peur, d’insécurité et de déclin pour Tinos ainsi que pour la plupart des autres îles grecques.

En 1207, Tinos fut conquise par les Vénitiens, suivant en cela le sort de toutes les îles grecques. Mais le règne vénitien dura plus longtemps que sur les autres îles des Cyclades.

Ceci est dû au fait que la famille vénitienne des Ghizzi, aidée par les habitants de l’île, réussit à repousser plusieurs fois les attaques turques. Ceci apporta à Tinos une longue période de prospérité dans l’agriculture,
l’art, l’industrie...

Ainsi, la transition du règne vénitien à celui des Turcs Ottomans fut assez calme ;
 
se trouvaient souvent en
voyage.

Pendant la période ottomane,
la capitale actuelle de l’île
commença à se développer et
à concentrer les activités commerciales et navales.

Une grande prospérité
caractérisa cette période. L’influence de l’étranger sur la
vie quotidienne des Tiniens
donna à Tinos le surnom de
« Petit Paris ».

De nombreux habitants de l’île partirent pour Constantinople (Istanbul), Smyrne, Alexandrie
et Trieste pour établir leurs activités prospères.

Jusqu’en 1821 Tinos était l’île
des Cyclades la plus peuplée et
la capitale économique de l’archipel.

Tinos participa à la Révolution Grecque contre la domination ottomane (plus de 20 Tiniens étaient membres de l’alliance révolutionnaire « Philiki Etairia ») et devint partie du nouvel Etat Grec en 1830.

Après la libération, Tinos devint
un centre religieux panhellénique.
Après la Seconde Guerre Mondiale, les habitants de l’île souffrèrent de l’occupation italienne et allemande mais jouèrent un rôle important dans
la Résistance contre les oppresseurs.
 
..........................................................................................................................................

Retour:
+ Tinos Accueil
+ Tinos Infos
+ Cyclades Histoire
+ Grèce Histoire

+ Grèce Accueil

Plus d'infos:
+ Tinos Hotels
+ Photos
+ Meteo
+ Carte
+ Hotels
+ Locations voitures
+ Vols d'avions
+ Ferry

En Relation:
+ Villages
+ Plages
+ Eglises
+ Musées
+ Architecture
  Grèce > Cyclades > Tinos Grèce > Tinos Histoire haut de page
 
   
  Création et Copyright par GREEKA & Photographie par 360.GR