:: Mythologie Grecque

La Mythologie Grecque: Les dieux grecque du Mont Olympe

La Mythoogie Grecque: Les Dieux du mont Olympe dans la mythologie grecque

Après avoir triomphé sur son père (Cronos), Zeus et ses frères se partage le monde. Zeus s'approprie du ciel, Poséidon de la mer et Hadès du monde souterrain. Zeus vécut avec ses frères et sœurs, et ses enfants au sommet du Mont Olympe qui était la résidence des Dieux Grecs.

Située entre la Macédoine et la Thessalie le Mont Olympe est le plus haut sommet d’une rangé de montagnes. Les principaux dieux de l'Olympe sont au nombre de douze. Cependant plusieurs autres divinités et dieux y vivent.

Zeus
Tous ce qu'il faut savoir sue la mythologie grecque"Père des Dieux et des Hommes" Zeus est le dieu le plus célèbre de la mythologie grecque. Souverain du ciel, il est le puissant auteur de tous les phénomènes qui avaient pour théâtre les hauteurs de l'espace et l'étendue des airs.

Zeus, en effet, pouvait à son gré obscurcir le ciel, rassembler les nuées, déchainer les orages, darder en tout lieu sa foudre étincelante et faire trembler ses ennemies. Dernier fils de Cronos et de Rhéa, Zeus roi des Olympiens, est sage et rusé. Epoux de Justice, père de Droit et des Destinées, il est le créateur et l'organisateur du monde universel, l'inflexible vengeur, par le feu de sa foudre, de l'ordre intransgressible qu'il a su établir selon de justes droits. Zeus est la personnification du droit et de la justice.

Marié à Héra qui veillait aux lois du mariage, Zeus est au contraire connu pour son infidélité. Il est sans aucun doute, le mari le plus infidèle de l'histoire.
Poséidon
Dieu de la mer, sa force était si grande qu'il soulevait les flots d'un coup de son trident. Seul Zeus possédait une telle puissance. Poséidon en colère, était capable de disloquer les montagnes, de causer des tremblements de terre, des noyades et des naufrages.
Divinité capricieuse et querelleuse, Poséidon se montrait souvent très violent. Il savait également se montrer généreux et venir en aide à ceux qui avait besoin de lui. Tout comme son frère Zeus, Poséidon eut un grand nombre d'enfants.
Il épousa la Néraïade Amphitrine qui donna naissance à Triton (divinité moitié homme et moitié poisson). Amphitrine était l'une des cinquante filles de la nymphe Doris (fille de Océan et de Thétys) et de Nérée le grand devin des mers (fils de Pontos et de Gaïa). Poséidon eut également des enfants avec Méduse (une des trois Gorgones) qui était la mère de Pégase (Cheval ailé).

Pégase surgit du sang de la Gorgone au moment où Persée lui coupa la tête. Il est l'un des thèmes favoris de l'art et de la littérature grecs. De son union avec Aethra, naquit Thésée (roi d'Athènes qui tua le Minotaure en Crète).

Les historiens grecs attribuaient à Thésée la première organisation de l'Attique et la législation d'Athènes. Les autres enfants de Poséidon étaient Polyphème, Orion (Chasseur gigantesque et d'une grande beauté qu'Artémis tua. Il fut changé en Constellation), Ancée (fondateur de Samos) et bien d'autres, dont la plupart d'entre eux étaient des monstres qui n'apportaient aux hommes que calamité sur calamité.
Hadès
Hadès, frère de Zeus, est le "Seigneur des morts", le gouverneur du Tartare. Il prit part à la guerre contre les Titans, et les Cyclopes l'armèrent d'un casque qui rendait invincible quiconque le portait. Marié à Perséphone, dont le caractère n'est pas moins cruel que le sien, et assisté de démons et de génies multiples (Charon le passeur, Cerbère, le chien à trois têtes), Hadès ne permet à aucune âme de revenir parmi les vivants. Il est également assisté de Thanatos (personnification de la mort) et de Hypnos (frère jumeau de Thanatos, et personnification du sommeil).

Minos, Eaque et Rhadamanthe aident également Hadès à juger les morts et à proportionner les châtiments aux fautes. Les âmes qui avaient vécu saintement, étaient envoyées dans les Champs Elysées où elles vivaient exemptes d'inquiétudes et de peine, partageant à jamais la béatitude et la joie. Celles qui durant leur vie terrestre s'étaient souillées de crimes, étaient précipitées dans le fond du Tartare.

Hadès est de tous les dieux celui que les mortels haïssent le plus.
Hestia
Soeur de Zeus, Hestia était une divinité qui veillait sur la vie des foyers et des Etats. Gardienne et reine de chaque demeure elle lui assurait concorde, bien-être et quiétude. Tout comme dans les demeures, les cités grecques possédaient également leur autel où brûlait le feu sacré d'Hestia. A chaque fois qu'une ville partait fonder une colonie, le feu sacré accompagnait les courageux partants.
De tous les dieux, Hestia était la déesse la plus aimée et la plus respectée des hommes. C'était une divinité modeste que n'entoure aucun mythe impressionnant.
Hera
Epouse légitime de Zeus, le maitre du ciel et de l'univers, dont elle est aussi la soeur, Héra est la puissance du mariage. Fidèle et dévouée, elle voulait que toutes les femmes soient ainsi, attentives à leur mari afin d'avoir une famille heureuse. C'est pourquoi elle ne pardonnait jamais celles qui ne se montraient pas à la hauteur de leur rôle et les punissait sévèrement.

Elle donna naissance à Héphaïstos (dieu du feu et des volcans), Hébé (déesse de la jeunesse) et à Arès (dieu de la guerre).
Héra est également cette figure tragique, qui ne cesse d'être trompée par Zeus. Jalouse, elle infligeait un châtiment cruel à toute femme qui s'immisçait entre elle et Zeus.
Arès
Dieu de la guerre, Arès, vit pour elle, se bat pour elle et pour le plaisir de détruire. Fils de Zeus et d'Héra, il fait partie de la deuxième génération des Olympiens. Redouté par ses propres parents, Arès au combat est accompagnée de sa soeur Eris (la lutte) et de ses fils Deimos et Phobos. Arès n'est cependant pas toujours satisfait de la bataille car il en revenait très souvent vaincu et, pire encore, ridiculisé !
Arès, oubliant que la belle Aphrodite était l'épouse de son frère Héphaïstos et sachant, par ailleurs, que la déesse n'aimait pas beaucoup son mari boiteux, il la persuada de passer une nuit avec lui. Hélios, le dieu Soleil, les vit chuchoter et prévint Héphaïstos. Ce dernier décida de les piéger.
A peine les deux amants eurent le temps de s'asseoir sur le lit que des filets invisibles s'étaient étroitement refermés sur eux, leur interdisant tout mouvement. Héphaïstos apparut, et invita même les autres dieux à voir le spectacle. Tous furent saisis d'éclats de rire et les deux coupables ridiculisés. Aphrodite alla jusqu'a Chypre pour cacher sa honte, tandis que Arès quitta l'Olympe pour la Thrace lointaine, le pays des guerriers sauvages.
Athèna
Athéna (souvent surnommée Pallas), est la déesse de la sagesse, de la guerre, de la justice, des arts et de la littérature. Athéna est sans aucun doute l'une des plus célèbres divinités de la Mythologie grecque.
La naissance d' Athéna, est assez original : elle sortit de la tête de Zeus ! C'est de la tête du maitre des dieux et des hommes que nait la sagesse !
Zeus, amoureux de la déesse Métis, maitre en toutes sagesses et en tout savoirs, décide de lui faire un enfant. Gaïa, la Terre, qui avait le pouvoir de lire le destin annonça à Zeus qu'il fait une terrible erreur : Ton fils va te renverser du trône comme c'est arrivé à ton père, Cronos, et à ton grand père Ouranos. Zeus alors, sans perdre un instant décida d'avaler Métis.

Quelque temps plus tard, il commença à souffrir de terribles maux de tête. Afin de s'en délivrer, Zeus ordonna à son fils Héphaïstos de lui ouvrir le crâne à coups de hache. De sa tête, surgit soudainement Athéna, la déesse de la sagesse, qui apparait en guerrière portant un casque, un bouclier et une longue lance.
Athéna salua tous les dieux dans un cri de victoire. Par sa venue au monde si originale et si triomphale, Athéna est l'enfant favori de Zeus. Il lui permis d'utiliser toutes ses armes et notamment de sa foudre.
Athéna était adorée dans toute la Grèce pour ses grandes vertus et les services qu'elle rendait aux hommes. Sa cité préférée, était celle qui portait son nom : Athènes. Pour les Athéniens, la fille de Zeus était leur grande déesse. Toute l'Acropole et la plupart de ses temples lui étaient consacrés. Athéna, la protectrice d'Athènes, avec ses pouvoirs et ses savoirs, offra aux Athéniens un olivier, l'arbre nourricier qui renait de lui même, et tout comme la cité, vie éternellement.

Athéna, qui est présente dans le domaine de la guerre, de la mer, est aussi le symbole de la Victoire (Nike) et de la paix. Enfin, elle a aussi inventée le tissage et elle protégeait la poterie attique.
Apollon
Apollon est le dieu de la musique, de l'inspiration poétique, le créateur du rythme des saisons et des jours; sa lyre en or éveillait au lever du soleil le chant de la nature et guidait à toute heure l'éternelle harmonie du monde universelle. Il est également le dieu des prophètes (c'est dans son temple de Delphes qu'officiait la Pythie). Apollon, le dieu solaire, apprend à l'homme à voir claire et loin et à connaitre ses propres limites (c'est la une des significations du "gnossis séauton"-"connais- toi, toi-même" du temple de Delphes).

Apollon, est le fils de Zeus et de Léto (fille des Titans Coïos et Phoebé). Il a une soeur jumelle Artémis qui incarne la Nature qui est tantôt douce, tantôt violente. Furieuse de l'infidélité de Zeus, Héra se vengea sur Léto en l'obligeant à traverser le monde entier avant de trouver refuge pour accoucher. Héra lui avait interdit d'accoucher sur terre, sur une ile ou en mer. Seule une ile flottante, celle de Délos, qui allait à la dérive sur les mers et les océans, n'appartenait pas à Héra. Léto posa le pied sur l'ile et la supplia de bien vouloir l'accueillir. Délos accepta, Apollon naquit et éleva sur son sol un majestueux temple qui fait encore de nos jours briller le nom de Délos.

Enfin, Apollon est celui qui préside à la fondation des cités, qui conseille les sages législateurs (Solon), qui veille au développement harmonieux des jeunes gens, à la santé de leur âme comme à celle de leur corps.
Aphrodite
Aphrodite est la déesse de l'amour, du désir et de la beauté. Elle ne cesse d'inspirer à toute créature la tendresse d'aimer, le besoin de créer et de trouver sa joie la plus parfaite. Selon Homère, Aphrodite est née de Zeus et de Dionè. Selon la tradition hésiodique, elle surgie de la semence écumeuse des parties sexuelles d'Ouranos mutilé, que son fils Cronos avait jetées dans la mer.

Reine de la beauté éternelle et déesse de l'amour, elle régnait dans les coeurs des Dieux et des hommes. Mariée à Héphaïstos, elle est d'un côté, celle qui protége l'union conjugale et veille sur le bonheur des époux et celle qui représente le désordre érotique, en séduisant et en s’opposant aux valeurs civiques et matrimoniales. Beaucoup de déesses sont capables d'aimer sincèrement mais l'amour de la déesse de l'amour ne peut se comparer à aucune autre. Ainsi Aphrodite quitta l'Olympe pour regagner Chypre et rejoindre un mortel, Adonis. Elle donnera naissance à Eros (dieu de l'amour et du désir, fils d'Arès), à Enée (héros Troyen, fondateur de la culture Romaine, fils d'Anchise)...

L'arbre d'Aphrodite est le myrte, et de toute les créatures animales, sa préférence allait aux colombes qui s'unissaient dès la naissance et s'aimaient jusqu'a la mort. Les fleurs qui étaient aussi un don divin, étaient nées sous les pas d'Aphrodite. La déesse de la beauté, était toujours accompagnée des trois Grâces qui personnifiaient ce qu'il y a de plus séduisant dans la beauté. Avec l'aide de son fils, le petit Eros ailé, armé de son arc aux flèches infaillibles, elle distribuait joies et amours aux dieux et aux hommes (Pygmalion et Galatée).
Hermès
Dieu des vents, la rapidité de ses talons ailés lui avait valu d'être aussi le messager des Dieux, de présider aux courses des jeux athlétiques, de rassembler les âmes et de les pousser sur les chemins conduisant au monde souterrain d'Hadès. Toujours en route, il dirigeait les vents, protégeait les marchands se rendant d'un comptoir à un autre, assurait la sûreté du trafic, des marchés, des voies de commerce maritime ou terrestre. Dieu du commerce il inspirait tous les négociants à convaincre ou duper acheteur ou vendeur.

Hermès est le fruit des amours de Zeus et de Maia (la plus jeune des Pléiades). La vie d'Hermès est pleine de conquêtes amoureuses. Pan, dieu des bergers et des troupeaux, mi-homme et mi-bouc est né de l'union d'Hermès avec une nymphe arcadienne Dryops. Associé au mariage, Hermès est à ce titre en relation étroite avec Aphrodite qui lui donna un enfant Hermaphrodite (divinité androgyne).

Enfin, Hermès est l'inventeur de l'astronomie, des poids et des mesures et des gammes musicales. Parallèlement, il s'avère être l'inventeur du vol et de la fraude.
Hermès, malgré sa ruse, était un des dieux les plus affectionnés des mortels et des autres dieux.
Artémis
Déesse de la chasteté et de la virginité, Artémis est passionnée de chasse et elle est souvent représentée armée d'un arc aux ciselures dorées. La déesse du clair de lune est la soeur jumelle d'Apollon, le dieu du jour. Fille de Zeus et de Léto, elle pria son père de rester vierge et pure, tout comme les Nymphes, durant toute son existence.
Artémis est fière, audacieuse, sévère et malheur à celui qui tiendrait des propos irrespectueux sur ses proches et, plus encore, à son sujet.

Agamemnon, roi de Mycènes et d'Argos, lorsqu'il voulut partir pour faire une guerre de représailles contre les Troyens, responsables de l'enlèvement de la belle Hélène, il ne pu quitter le port. En effet, il ne pu partir, soit qu'il n'y eût pas de vent, soit a cause de vents contraires envoyés par Artémis, qui de cette manière se vengea d’une offense qu'Agamemnon lui avait faite. Pour apaiser sa colère, Agamemnon dû même lui sacrifier sa propre fille, Iphigénie. Selon certaines versions de la légende, Iphigénie, fut finalement épargnée et devint desservante de la déesse en Tauride.
Enfin, Artémis est porteuse de lumière. Souvent identifiée à la lune, elle montre le chemin aux voyageurs et aux fondateurs de cités l'emplacement propice. Sa qualité de guide l'apparente à Hermès.
Son principal sanctuaire est à Ephèse.
Héphaïstos
Héphaïstos est le dieu du Feu et des volcans. Selon plusieurs traditions, il est soit le fils de Zeus et d'Héra, soit il fut engendré par Héra toute seule. (Zeus donna tout seule naissance à Athéna).
La légende veut, qu' Héra en voyant l'enfant qu'elle venait d’enfanter, laid et boiteux (aucun dieu du Mont Olympe n'est ni laid, ni infirme), elle l'empoigna par le pied et le lança par-dessus l'Olympe.
Deux divinités de la mer Thétis et Eurynomé, eurent pitié du petit et prirent soin de lui. Il grandit dans une grotte sous marine, puis sur l'ile de Lesbos.

Maitre du Feu, Héphaïstos est aussi dieu des métaux et de la métallurgie : il fabriqua un trône d'or qui emprisonnait tout ceux qui s'y asseyaient. Pour se venger de sa mère, Héra, il décida de lui envoyer ce trône. A peine, eut elle le temps de s'y installer qu'aussitôt des invisibles chaines se refermèrent sur elle.
Tous les dieux de l'Olympe le prièrent de délivrer sa mère. Héphaïstos refusait catégoriquement. Zeus lui proposa alors, de lui offrir Aphrodite en échange; ravi, il délivra aussitôt sa mère du trône d'or. Aphrodite cependant, devient très rapidement la maitresse d'Arès, et Héphaïstos prévenu par Hélios, le soleil qui voit tout, inventa un stratagème pour emprisonner les amants. Aucun prodige technique n’est impossible à réaliser au dieu forgeron. Il construit aussi, la foudre de Zeus, le bouclier d' Athéna, les flèches d'Eros, le chariot en or d'Hélios et les armes d'Achille. Les volcans sont ses ateliers où travaillent avec lui les Cyclopes.
Héphaïstos contribua même à la fabrication de la première femme, Pandore, avec de la terre. Elle sera douée de la vie par Athéna, et parée par les dieux de l'Olympe de toutes les grâces et tous les attraits.
Ses inventions techniques ont également étaient décisives et d'un grand secours lors de la Guerre de Troie et de la Gigantomachie.

LIENS EXTERNES

:: Champ lexical de la Mythologie
:: La mythologie

:: Les principales divinités >> haut de page | accueil
<< La mythologie, Grèce