La Grèce Ancienne

Grece Ancienne: Grece et descriptions de l'histoire de la Grèce Ancienne

 

La naissance de la Cité-Etat.

Grèce Ancienne: Une description rapide de la grèce pendant la periode ClassiqueAu VIIIéme siecle av.J.C., les rudes Doriens commencent peu à peu à s’affaiblir. Deux ports importants, celui de Argos et de Corinthe, multiplient les échanges commerciauex avec l’Orient. Là, dans des villes prospères comme Smyrne, Phocée, Ephèse et dans des îles comme Chio et Samos, se dévellope vite une civilisation raffinée mais notamment une élite. C’est grâce au contact avec l’Orient et particuliérement avec les Phéniciens (peuple grec) qu’apparait en Grèce la volonté d’instaurer des formes politiques qui sont celles de la cité. Sparte et Athènes sont les premières cités grecques. Avant d’être un territoire, la cité est un organisme collectif : ce sont les citoyens unis par une même histoire autour du culte rendu à la divinité poliade. Quel que soit son régime, la cité exerce une telle entreprise sur ses membres que le Grec se définit avant tout comme citoyen.

La cité engendre l’homme juste ; telle est la démarche de Platon dans la République, révélant ainsi l’intimité des rapports entre étique et politique dans le monde grec. La loi également exprime le pouvoir et la solidarité de la cité. Sparte, est la première ville de Grèce qui donna naissance à un gouvernement et une assemblée qui représentait chaque citoyen. Pour l’Athénien, la démocratie, c’est l’égalité des citoyens devant les lois, qu’ils ont eux mêmes votés. Bien que Sparte, soit souvent considérée comme la rivale d’Athènes il faut noter que dans la plupart des cités grecques, nait le sentiment d’appartenance à une nation, ayant une religion commune. Durant, différentes manifestations religieuses ou athlétiques comme les Jeux Olympiques le sentiment d’avoir la même identité est telle que les Grecs, en se réferend à eux même emploient la notion d’ « Héllene » contre celle de « barbares », qui est utilisée pour désigner les étrangers.

Ancient Greece: Brief description of Greece during the ancient period Au VIéme siécle, av.J.C. aprés différentes guerres contre les Perses et notamment contre leur roi Xerxès, les athéniens sont les grands vainqueurs de Marathon et de Salamine. De ces guerres médiques les athéniens tirent un bénéfice moral qu’ils surent transformer en bénéfice matériel. Ils persuadèrent les Grecs des îles et de la côte d’Asie de leur confier le soin de les défendre, moyennant une contribution payable en argent et en navires. Ansi se forma la Confédération de Délos. Le trésor de cette conféderation fut surtout employé à fortifier Athènes et à l’embellir. Thémistocle aménaga le port du Pirée qui est encore de nos jours le port principal de Grèce. Athènes, a atteint son apogée, et devient la cité la puissante de Grèce mais également, le foyer du monde artistique et intellectuel.

La période classique

Ancient Greece: Brief description of Greece during the ancient periodDu 6éme au 4éme siécle av.J.C., Athènes reçoit des contributions de 172 cités-états, et domine toute la méditérannée et toute la mer Egée. Cependant, à peine la menace perse était-elle écartée que Sparte et Athènes, qui n’avaient rivalisé jusque là que de courage et de prouesses, se tournèrent l’une contre l’autre et s’entre-déchirèrent pour la domination du monde grec.

Pourtant, avant le déchainement du grand conflit connu sous le nom de « guerre du Péloponèse » Périclès, qui était à la tête d’Athènes durant 14 ans, demanda aux Athèniens de faire rayonner leur ville et de dévelloper sa puissance. Sous son impulsion et celle de son ami, Phidias, les Athèniens se mirent au travail, s’enrichissant et enrichissant leur ville qui devint un incomparable foyer artistique, littéraire et intellectuel, le rendez-vous de la pensée et de la beauté dans le monde méditerranéen. Au « siécle de Périclès », furent également construits de nombreux monuments architectureaux, dont le Parthénon qui est l’une des 7 Mervéilles du Monde. C’est également le siécle d’ Hérodote, Thucyde et Xénophon.

Les fêtes prirent un éclat nouveau et les théâtres représentèrent les œuvres d’Eschyle, Sophocle, Euripide et Aristophane. Enfin, toute ce siécle est considéré comme le Siécle d’Or de la civilisation Grecque car il donna également naissance à la démocratie. Désormais, tout les cityens grecs ont les mêmes droits.

En 431 av.J.C, reprit la guerre entre Athènes et Sparte. Elle dura 27 ans. Dès les premières années, cette guerre s’aggrave à Athènes d’un fléau apporté par un navire oriental : la peste. L’épidimie dura deux ans et fit des milliers de victimes, dont Périclès.

L’Empire Macédonien

Durant la « guerre du Péloponèse », une nouvelle puissance apparait en Macédoine, au nord de la Grèce. Les Macédoniens est une civilisation qui parle le grec, mais qui a cependant un systéme politique bien différend de celui des autres cités grecques. Le chef d’état, a le pouvoir absolu. Philippe devient roi de Macédoine en 360 av.J.C.Disposant d’une armée redoutable, il poursuivait deux buts: renforcer en Macédoine l’autorité royal et faire de la Macédoine l’arbitre du monde grec.

Très rapidement, l’Empire Macédonien s’étend, et fait de ses annexes mêmes les cités d’Athènes et de Thébes en 338 av.J.C. Philippe était le maitre de la Grèce. Deux ans plus tard, alors qu’il préparait une expédition contre les Perses, il fut assasiné par un
de ses généraux. Le pouvoir passa à son fils aîné, un adolescent de 20 ans : Alexandre.

Alexandre, roi de Macédoine était un jeune homme, qui a reçu une éducation par le meilleur précepteur de l’époque : Aristote. A la mort de Philippe, Athènes et Sparte tentèrent de reconquérir leur independance. Alexandre accourut et étouffa la révolte. Après avoir conquérit l’ensemble des cités grecques, sans perdre de temps, il se tourna vers l’Asie. Ayant, une armée de 30.000 hommes, Alexandre conquit l’Empire Perse, l’Egypte et la Mésopotamie, l’Afghanistan et quelques parties de l’Inde. Etant revennu à Babylone dont il voulait faire la grandiose capitale de son Empire, Alexandre au milieu de traveaux gigantesques, fut terrassé par la fiévre et mourrut, à l’âge de 32 ans.

Alexandre le Grand, en douze ans de régne, a fondé des villes, et créa un immense mouvement à la fois commercial et culturel. Après sa mort, ses généraux se disputèrent le pouvoir. De longues et confuses batailles commençérent et l’Empire d’ Alexandre se trouva divisé en trois royaumes : l’Egypte où régnèrent les Lagides, dynastie grecque à laqulle appartiendra Cléopâtre ; l’Asie qui revint aux Séleucides ; la Macédoine enfin où réggnèrent les fils d’Antigone, les Antigonides.

<< Histoire de la Grèce ::

LIENS EXTERNES:
La Grèce Ancienne
La Grece Antique