Grecehotels.com: Voyages en Grèce, hotels et vacances

Traditions grèce



La Grèce et les iles grecques: Sélectionner votre destination



Traditions Grèce: Informations Culture à propos des traditions Grecques

 
Informations sur les traditions de GrèceLa majorité des traditions grecques sont d’un caractère religieux. Issues du paganisme de l'Antiquité grecque ou du christianisme, les traditions grecques sont fêtées depuis des siècles avec beaucoup d insistance.

Un grand nombre de Grecs sont assez superstitieux (surtout les anciennes générations) et croient à certains phénomènes surnaturels.
Les traditions et superstitions grecques varient, de village en village, d’ile en ile et de région en région.
Liens
Accueil
Grèce Info
Destinations en Grèce
Photos
Météo
Cartes
Plages
Reviews
Forums en Anglais
 
Il n y a cependant, pas un voyageur qui, ayant parcouru différentes régions de la Grèce, ne conserve au profond de lui même le souvenir des moeurs et des coutumes qu il y aura observé : elles perpétuent, à travers trente siècles d'histoire, l'image d'une civilisation brillante et sage.
Voici certaines traditions, anciennes ou récentes, qui sont toujours pratiquée en Grèce.

QUELQUES TRADITIONS GRECQUES
Fête du nom
Un grand nombre de prénoms grecs sont ceux des Saints issus de l'église Chrétienne. En Grèce, la fête du nom, est plus importante que l'anniversaire. Celui qui a sa fête, reçoit chez lui, sa famille et ses amis qui lui font des voeux et lui offre des cadeaux. A son tour, celui qui a sa fête, offre à tous ses invités, des gâteaux et des friandises…
Fiançailles
Les fiançailles sont une tradition pratiquée principalement dans les villages et dans les iles. L'homme demande la main de l’épouse à son père et lorsque celui- ci accepte, un prêtre donne sa bénédiction en offrant des bagues de fiançailles au jeune couple. Les invités souhaitent également aux fiancés "kala stephana" (bonnes couronnes = ayez un bon mariage) et" I ora I kali" (une vie heureuse). Cette tradition tend à disparaitre.
Mariage
Dans certaines régions de Grèce, la jeune mariée reçoit une dot (draps et broderies) de la part de sa mère, de sa tante et de sa grande mère. Le père de la jeune mariée offre au couple une maison entièrement fournie.
Cette tradition qui veut que la jeune femme apporte de l’argent ou des biens en se mariant, n'existe pratiquement plus dans les grandes villes.
Le jour du mariage, la jeune mariée est habillée par des femmes de son entourage, puis elle est cachée afin de ne pas être vue par son fiancé. En effet, ce dernier ne doit voire sa future femme que pendant la cérémonie du mariage. Le non respect de cette règle est considéré comme source de malchance.

Durant la cérémonie du mariage c'est les témoins qui donnent au prêtre les alliances. Au nom de la Sainte Trinité, des couronnes de fleurs sont mises trois fois sur la tête de chaque jeune marié. Une fois unis par les lois sacrées du mariage, tous les invités jettent sur les mariés du riz (afin que leur vie soit longue), des bougies sont allumées et des friandises sont distribuées à tous les invités (ta koufeta) afin que la vie des jeunes mariées soit heureuse et agréable.
A la fin de la cérémonie, tous les invités passent devant le couple en leur souhaitant longue vie et bonheur (na zisete !). Le mariage se termine généralement dans un restaurant on l'on mange et boit à la santé des jeunes mariés.
Quelques jours après, le couple part en voyage de lune de miel.
Baptême
Le jour du baptême est d'une grande importance dans la vie de chaque grec Orthodoxe.
Chaque enfant est baptisé environ un an après sa naissance.
L'enfant est tout d'abord déshabillé puis enfouie dans une petite serviette blanche. Par la suite, un prêtre bénit les fonts batisimaux en y ajoutant de l'huile d'olive apportée par le parrain ou la marraine. L'enfant est alors plongée trois fois dans ce bassin et le prêtre prononce son nom de baptême (le prénom choisi est généralement celui du grand père ou de la grand mère de l'enfant). L'enfant est par la suite habillé avec des vêtements blancs et le prêtre lui passe autour du cou une chaine avec une croix en or.
A la fin de la cérémonie, les parents embrassent les mains de la marraine ou du parrain. Tous les invités souhaitent leur meilleurs voeux aux parents :" nas sas zisei" (longue vie a votre enfant).
La cérémonie est par la suite fêtée dans un restaurant ou chez la famille.
Carnaval
Le carnaval est aussi appelé “ Apokries”; il se compose de deux semaines de fête et de déguisement. Le carnaval débute le dimanche de et se clos le lundi de carême (kathari deutera).
Le carnaval se déroule dans un grand nombre de villes, cependant la ville de Patras est célèbre pour ses parades de chariots et pour ses soirées déguisées.
Le lundi (kathari Deutera)
C'est le premier jour des saisons de carême (Saracosti). Les familles se réunissent pour manger dehors (pique-nique) et pour lâcher un cerf volant.
Pâque
Pâque est la fête des fêtes, la réjouissance de tout un peuple, l’occasion de cadeaux, de voeux, de baisers, de ripailles.
Durant le Vendredi Saint, “l’Epitaphe’’ (une imitation du tombeau funéraire de Jésus, est soigneusement décorée avec des fleurs). Une fois prête, l'Epitaphe défile le long des rues de chaque ville ou village. Dans tous les cimetières, des bougies sont allumées.

Une grande célébration de la Pâque se déroule durant le soir du Samedi Saint (to megalo sabato) pour fêter la résurrection de Jésus. Les croyants vont à l'église où se tient une grande cérémonie. Les églises débordent de fidèles, les “pappas” (les prêtres) officient sous leurs ornements les plus riches, tout est flammes de cierges, fumés d'encens… Avant minuit, toutes les lumières des églises sont éteintes pour symboliser la mort de Jésus. A minuit pile, le prêtre allume une bougie de la Flamme Eternelle et chante “Christos anesti’’ (Christ est ressuscité). Par la suite, le prêtre donne la flamme Sacrée à ses fidèles ; ceux ci en s’annoncant la bonne nouvelle “’Christ est ressuscité,”donnent la Sainte Flamme à leur proches. Une fois que la cérémonie est terminée, des feux d'artifices sont allumées tout au tour de l'église.

Les familles se rassemblent après, pour aller manger la "mageritssa" une soupe composée de tripes d'agneaux et de riz, et du "tsoureki "(gâteau pascal).
Le lendemain, le Dimanche Sacrée, l'on mange l'agneau qui a rôti en plein air, le corps traversé d'une broche de fer, et l'on boit beaucoup de vin ou de retsina. Cette fête s'achève tard dans la soirée.
Le 25 mars: Jour de l’indépendance grecque
La Grèce se libera du joug Ottoman le 25 mars 1821.
Le 28 octobre: Fête Nationale des victoires de 1940
En 1936, après un coup d'Etat, Metaxas instaure une dictature. Le 28 octobre 1940, Metaxas refuse que les troupes italiennes envahissent la Grèce. C'est le jour du « grand refus » (To megalo Ochi) de l’ultimatum italien.
Cette fête est célébrée avec des revues militaires et des défilés des écoles.

QUELQUES SUPERSTITIONS GRECQUES

La religion officielle grecque est le christianisme orthodoxe.
Dans les campagnes, la piété est beaucoup plus vive que dans les villes. Cependant la piété la plus ardente n’exclut pas la crainte des sorts et du mauvais oeil, assez répandue dans tout le peuple grec.
Ces superstitions, viennent directement du Paganisme et de la religion Chretienne.
Le pain
Dans certains villages grecs, le pain est considéré comme un don de Dieu; les vieilles femmes bénissent le pain en traçant une croix sur le pain (avec un couteau) avant de le couper.
Le mauvais oeil
Un grand nombre de Grecs (surtout dans les villages) ont une crainte du mauvais oeil. Le "jeteur de sort", le responsable du mauvais oeil (matiasma) est généralement quelqu'un qui envie ou qui fait des compliments à une autre personne. Souvent les donneurs du "matiasma" sont des personnes aux yeux bleus. La "victime" du mauvais oeil se set mal physiquement et psychologiquement. Pour détourner le mauvais oeil, les enfants portent au cou un collier de perles bleues. On met d' ailleurs les mêmes colliers -plus grand évidemment- au cou des mules et des chevaux... et pour les mêmes raisons !
Les couteaux
Les Grecs superstitieux ne tendent jamais un couteau à celui qui l'a demandé, lors d'un repas, car ils considèrent que ce geste est source de querelle.
Les prêtres
Les prêtres grecs (les popes), qui portent les cheveux longs ramenés sur la nuque en une sorte de chignon, sont très honorés et le geste de leur baiser la main est encore naturel à nombre de fidèles. Cependant, les Grecs superstitieux pensent que croiser un prêtre et un chat noir durant la même journée est un signe de mal chance.
Vendredi 13
Contrairement aux autres pays, le jour de la malchance en Grèce n'est pas le vendredi 13 mais le mardi 13.
L'expression "touche du rouge"(Piase kokkino).
Lors d'une conversation, lorsque deux personnes prononcent le même mot simultanément, elles cherchent autour d'elles un objet rouge afin de le toucher. Ne pas toucher du rouge, est pour les grecs superstitieux source de querelle et de colère.
Organiser votre voyage
Hotels - LocationsVols d'avionsFerriesVoitures locationsLast MinuteToursCroisièresTours des îlesVoitures locations
Vacances Organisés
Quelques Destinations
Santorin
Mykonos
Paros
Naxos
Corfou
Zante
Rhodes
Crete
 

Retour:
+ Grèce Culture
+
Grèce Info
+ Grèce Accueil


Plus d'info:
+ Photos
+ Selectioner une destination
+ Hôtels

En Relation:
+ Mythologie
+ Histoire
+ Grèce Ancienne
   
  Grèce > Culture Grèce > Traditions haut de page
 
 
   
informations accueil contactez-nous
 
  : Création et Copyright par GREEKA & Photographie par 360.GR