Grecehotels.com: Voyages en Grèce, hotels et vacances

Musique Grecque



La Grèce et les iles grecques: Sélectionner votre destination



Musique Grecque: Informations Culture à propos de la musique en Grèce

 
La musique Grecque: Informations et descriptionInformations concernant la musique, Grece: La musique grecque est d'une étonnante richesse et diversité. Si l'antiquité Grecque a donnée naissance aux premières formes rythmiques et aux premières gammes (pantatoniques majeur et mineur), la musique grecque s'est aussi enrichie par les différentes influences qu'a jouée l'Asie Mineur sur la Grèce.

Couronné de lauriers, marchant au son de sa lyre en or, Apollon le créateur du rythme et de l'harmonie musicale, accompagnait les danses des Charites et le chant des Muses (Les Muses, Divinités de l'inspiration artistique, ont données naissance au mot "musique"). Dès l'antiquité grecque, la
Liens
Accueil
Grèce Info
Destinations en Grèce
Photos
Météo
Cartes
Plages
Reviews
Forums en Anglais
 
musique faisait partie de la vie quotidienne des différentes cités. Par l'union de la danse, de la musique et de la poésie, Dionysos créa la Tragédie.

A la fin de l'Antiquité grecque et durant l'époque Byzantine, la musique devient religieuse.
Durant l'ère Ottomane, peu de créations musicales et artistiques en générale, sont produites.

La musique grecque, renait au 19éme siècle avec des opéras composés par Nikolaos Mantzaros (1795-1872), Spyridon Xyndas (1812-1896) et Spyros Samaras (1861-1917).
Depuis, la Grèce a donnée naissance à un grand nombre de compositeurs et d'interprètes, dont le talent et la gloire sont reconnuent mondialement.

Les siècles d'esclavage turc sont exprimés et témoignés à travers la musique. La musique, devient aussi une arme contre les années de dictature des Colonels (1967-1974), et elle est aujourd'hui, un moyen pour exprimer l'amour, la mort, les sentiments humains...
La musique est présente dans la vie quotidienne des Grecs.


Musique folklorique (dimotiko tragoudi)
Cet musique date de l'Antiquité et elle se divise en deux mouvements :"Akritic" et
" Kléphtic". Le style "akritic" fait son apparition au 9éme siècle ap.J.C, pour exprimer la vie et les combats des gardes des frontières (les "akrites") de l'Empire Byzantin.
Le style" kléphtic", apparait après la chute de l'Empire Byzantin et est présent durant toute l'occupation Ottomane. Cette musique folklorique connait son apogée lors de la révolution grecque qui amena l'indépendance de la Grèce en 1821. Le style "klephtic" vient du mot "klephte", le voleur. Les "klephtes", héros de la révolution grecque, vivaient dans les montagnes et encourageaient les Grecs à se soulever contre le joug Ottoman.
Les principaux thèmes qui apparaissent dans cette musique, sont ceux de l'amour, du mariage, de l'exile, de la liberté, de la mort... Cette musique exprime les années sombres de l'histoire de la Grèce.
Les principaux instruments de la musique folklorique, sont : la "lira", le" laouto" (sorte de luth), le "tambouras" (famille des luths), le "daouli" (tambour), le violon...

La canthada

Originaire de l'ile de Céphalonie (mer Ionienne), cette musique apparait au 19éme siècle. Romantique et douce, elle est géneralement interprètée par trois voix masculines et ressemble aux sérénades. Très vite, la "canthada" se repend à travers toute la Grèce et elle est accompagnée d'une guitare ou d'une mandoline. A Athènes, cette musique est plutôt jouée avec un violon, une clarinette et un luth...

Les nissiotika

Cette musique populaire est née dans les iles grecques. Chaque ile, possède sa propre musique "nissiotiki" et sa propre danse.
Le violon, la lyre, la clarinette et la guitare sont les principaux instruments. Cette musique est accompagnée de voix féminines très aigus ou d'une voix masculine assez grave. Chaque été, les iles organisent des festivals de musique "nissiotiki"...

Le rébétiko

Le rébétiko est le blues grec. Cette musique est née des Grecs d'Asie Mineur, et elle est arrivée en Grèce après la catastrophe de Smyrne (En 1922, deux millions de Grecs sont obligés de quitter Smyrne et viennent en Grèce).
Les Grecs de Smyrne, rejetés par la population grecque s'installent dans des quartiers pauvres du Pirée et jouent clandestinement du rébétiko. Cette musique est d'abord jouée dans des cafés musicaux (tous clandestins) appelés "cafés Aman" (l’exclamation "Aman"(hélas) était souvent utilisée par les chanteurs). Les premières chansons expriment la détresse des chanteurs et font référence à la drogue. Les thèmes de la pauvreté, de la faim, de la crainte, de la douleur, de la prison...sont aussi présents dans le rébétiko des années 20.
Peu à peu le rébétiko réussit à se populariser et cesse d'être associer à la prison et la drogue. Ce nouveau rébétiko est chanté par un seul chanteur à la voix rude.
Les principaux instruments sont le "bouzouki"(instrument de 6 cordes qui appartient à la famille des luth) et le "baghlamas"(petite miniature du "bouzouki" avec un son très aigu. Il était l'instrument préféré des prisonniers qui pouvaient le cacher). On remarque aussi d'autres instruments tels que le violon, l'accordéon, le luth, l'"outi"(luth à manche courte), le "toumberleki"(tambour)...
La plupart des chansons "rébétiques" commencent par un "taximi" (improvisation) joué par le "bouzouki" en guise de prélude.
Les années d'or du "rébétiko" sont la période 1920-1940. L'occupation de la Grèce par les troupes allemandes et la Guerre civile qui éclate juste après, ont étaient des sources d'inspiration du "rébétiko".
Les chanteurs "rébétes" les plus célèbres, sont Vassilis Tsitsanis et Markos Vamvakaris.
Dans les années 60, le "rébétiko" est en déclin. La jeunesse grecque lui préfère la musique venue d'Occident.

La musique grecque à la fin du XXéme siècle

Des artistes comme Dyonissis Savopoulos, Georgios Dallaras, Nikos Papazoglou, Stavros Xarhakos et Paulos Sidiropoulos ont donnés naissance à un nouveau genre musicale, en mélangent le "rébétiko"avec de la musique rock ou classique.
De grands compositeurs de renommée internationale, comme Manos Hadjidakis ou Mikis Theodorakis ont également incorporé le "rébétiko" dans leurs oeuvres et, de ce fait ils ont contribué à le faire connaitre plus largement.

Quelques grands noms de la musique grecque

Manolis Kalomiris (1883-1962): c'est l'un des principaux compositeurs grecs de musique classique. Manolis Kalomiris s'inspira des traditions folkloriques grecques et des grandes oeuvres littéraires de Palamas, Mavilis, Sikelianos...Il est le fondateur du Conservatoire Nationale de Grèce.

Dimitris Mitropoulos
(1896-1960): maestro et pianiste, Dimitris Mitropoulos est lui aussi un des plus grand compositeurs grecs.

Maria Callas
(1923-1977): née à New York de parents grecs, Maria Callas, surnommée la Diva, était une des plus célèbres sopranos de l'opéra. Mariée à l’armateur, Aristotelis Onassis, elle mourut en véritable héroïne tragique.

Yannis Xenakis
(1922-2001): Etant un membre actif de la résistance, durant l'occupation allemande, Yannis Xenakis a été contraint de quitter la Grèce. Installé à Paris, il travailla sur des créations acoustiques, électroacoustiques et multimédia. Pionnier dans les compositions digitales, son oeuvre est connue mondialement.

Manos Hadjidakis (1925-1994): il est l'un des plus grands compositeurs grecs. Avec Vassilis Tsisanis, il réussit à populariser le "rébétiko" et faire de cette musique venue d'Asie Mineur, un genre musical grec, authentique et moderne. Manos Hadjidakis à écrit un grand nombre de musiques pour des anciennes tragédies, des pièces théâtrales, des ballets, des films...

Mikis Theodorakis
(1925- ): compositeur de réputation mondiale, Mikis Theodorakis est aussi un artiste engagé politiquement : il est entré dans la résistance (EAM), pendant la seconde guerre mondiale et il écrivit un grand nombre de chansons contre l'occupation allemande. En 1954, il s'installe à Paris où il écrit des ballets et des musiques de films. Durant la dictature des Colonels (1967-1974), il est arrêté et déporté. Mikis Theodorakis, revient en Grèce en 1974 et devient le symbole de la liberté et de la résistance à la dictature. Parallèlement à ses oeuvres classiques, il composa la musique du film de Mihalis Cacoyannis, "Zorba le Grec"(1964).

Les autres grands noms de la musique moderne grecque, sont ceux de : Alkisti Protopsalti, Socratis Mallamas, Eleni Tsaligopoulou, Melina Kana, Thanos Mikroutsikos, Elevtheria Arvanitaki, Savina Ioanatou...
Organiser votre voyage
Hotels - LocationsVols d'avionsFerriesVoitures locationsLast MinuteToursCroisièresTours des îlesVoitures locations
Vacances Organisés
Quelques Destinations
Santorin
Mykonos
Paros
Naxos
Corfou
Zante
Rhodes
Crete
 

Retour:
+ Grèce Culture
+
Grèce Info
+ Grèce Accueil


Plus d'info:
+ Photos
+ Selectioner une destination
+ Hôtels

En Relation:
+ Mythologie
+ Histoire
+ Grèce Ancienne
   
  Grèce > Culture Grèce > Musique haut de page
 
 
   
informations accueil contactez-nous
 
  : Création et Copyright par GREEKA & Photographie par 360.GR